Partager sur

LES PRIX DE L'IMMOBILIER ANCIEN ONT BIEN PROGRESSÉ MALGRÉ LE CONFINEMENT


Publié le 10 septembre 2020

 

LES PRIX DE L'IMMOBILIER ANCIEN ONT BIEN PROGRESSÉ MALGRÉ LE CONFINEMENT

Au deuxième trimestre, en période de confinement, le prix des logements anciens a augmenté de 5,7%, constatent les Notaires et l'Insee.

Les prix des logements anciens ont accéléré leur hausse au second trimestre en France, marqué par un strict confinement contre l'épidémie de Covid-19, tandis que la baisse des ventes a été limitée, montrent jeudi les chiffres officiels. Entre avril et juin, les prix ont progressé de 5,7% par rapport à un an plus tôt, selon un indice établi en commun par les notaires et l'Insee.

Non seulement, la hausse des prix s'est maintenue au second trimestre, une période dominée par un strict confinement qui a empêché toute visite de logement pendant des semaines en avril et début mai, mais elle a même nettement accéléré par rapport aux précédents trimestres. La progression annuelle des prix était ainsi de "seulement" 4,9% au premier trimestre et de 3,7% au dernier trimestre 2019. Pour observer un rythme d'augmentation des tarifs aussi élevé, il faut remonter à 2011.

Le contraste est toujours marqué entre les appartements (dont les prix s'envolent de 7% sur un an) et les maisons (+4,8%).

Source: BFM Immo, 10/09/2020

Se connecter